Auteur Sujet: N°6 : Le centre de recherches  (Lu 1054 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Lady Lyndis

  • - COMPTE PNJ. NE PAS MP. CONTACTEZ PLUTÔT LES ADMINISTRATRICES. -
  • PNJ(s)
  • Messages: 77
  • Maîtresse/esclave de: L'île toute entière
  • Sexe du perso: Femme
N°6 : Le centre de recherches
« le: 27 février, 2015, 22:34:10 »
Le centre de recherches de l’île, rattaché à l’agence portuaire est très connu pour ses recherches médicales où aucun traité et où aucune limite ne pouvait naître au niveau des cobayes. Celui-ci payait les vivres acheminés par bateaux. On pouvait apercevoir ce laboratoire dès qu’on voyait à l’île à l’horizon. Ce bâtiment était immense et à côté du port. Il était donc simple de le voir. Cependant, on ne voyait pas la longueur de la chose à moins de faire le tour de l’île. Et quand bien même on prendrait des jumelles, on n’y verrait que des femmes en blouse blanche s’occuper dans des laboratoires, si bien sûr on y laissait encore passer la lumière du jour. Il y avait cette partie, mais il y avait aussi autre chose au sein de ce laboratoire, quelque chose qu’il fallait creuser et aller dans les sous-sols de celui-ci si on voulait être mis au courant…

Cette chose, si on voulait la voir, il fallait s’enfoncer dans un ascenseur descendant dans la grotte où celle-ci avait été consolidée après le passage des mineurs pendant la période de construction de l’île. Tout le minerai exploitable en avait été extrait pour les travaux. C’est dans ce même temps que furent construits les autres étages les uns après les autres.

Le premier étage de ce laboratoire secret renferme tout ce qui a sujet aux sex-toys. On veut ici tester tous les concepts qu’à pu avoir la propriétaire du magasin de la ville. On test surtout si le sex-toy rend bien du plaisir et surtout si celui-ci n’a pas d’effets secondaires néfastes sur les maîtresses comme les esclaves. N’oublions pas que certaines maîtresses sans esclaves pourraient se faire des plaisirs solitaires sans en venir aux mains. D’ailleurs dans ce même étage, on accède à améliorer tous les autres produits courants des usages sexuels (vaseline, viagra pour les futanaris et autres aphrodisiaques) pour les faire encore plus durer sur la longueur pour donner un plaisir absolu aux habitantes.
Dans l’optique d’un travail de concert ensemble. Ceux-ci se partagent les gains en faisant 50/50 sur les brevets. Cela finance en partie le laboratoire et les salariés y travaillant.
Toutes les esclaves non-futanaris sont utilisées pour ces expériences.

Dans le second sous-sol se trouvent les expériences sur les futanaris. Ici on vise plutôt toutes les expériences quelconques que pourraient subir les futanaris. A savoir les traitements post-greffes qui pourraient éventuellement se voir moins douloureux et moins longs. On travaille sur les choses existantes et on vise également d’autres choses comme la morphologie du corps. Les expériences actuelles ont pour but dans la tête des chercheurs que le changement de sexe soit immédiat et efficace. Voir peut-être bientôt à la portée du particulier. Où le désir d'en changer pourrait se faire sur un coup de tête et non plus réfléchi comme il l'est aujourd'hui.
Presque toutes les esclaves futanaris sont utilisées pour ces expériences, ainsi que des non-futanaris.

Et voici que nous arrivons au dernier sous-sol du laboratoire. Là où sont gardées les esclaves cobayes. Surveillées en permanence par des caméras de sécurité, elles vivent toutes dans des cellules de trois sur tout l’étage. Les esclaves ici sont toutes rebelles. Elles sont arrivées ici suite au fait qu'elles soit directement des "déchets" de l'hôpital. Ou les futanaris sont directement amenées ici. De même les esclaves invendues du marchés sont enfin ramenées ici pur faire en sorte que le stock de cobayes ne soit jamais en rupture.

Et ce n’est pas encore fini. Une aile spécialement dédiée de l’hôpital est utilisée pour des recherches défiant les différentes lois de la médecine. Ce sont d’autres recherches que l’île ne veut pas rendre publiques. Des recherches concernant le fait de pouvoir faire moins vite vieillir les cellules d’une personne pour la garder plus jeune. Ce sont aussi des recherches pour moins sentir le sommeil envahir une personne et la « booster » pour qu’elle soit plus productive ou alors qu’elle puisse recevoir des châtiments durant une longue durée.
On utilise dans cette aile toutes les esclaves rebelles invendables.
« Modifié: 27 février, 2015, 22:39:39 par Lady Lyndis »