Auteur Sujet: N°7 : La Triade  (Lu 1231 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Lady Lyndis

  • - COMPTE PNJ. NE PAS MP. CONTACTEZ PLUTÔT LES ADMINISTRATRICES. -
  • PNJ(s)
  • Messages: 77
  • Maîtresse/esclave de: L'île toute entière
  • Sexe du perso: Femme
N°7 : La Triade
« le: 27 février, 2015, 22:34:32 »
Plus les maîtresses se faisaient nombreuses, plus les sadiques se sentaient en infériorité. Ainsi, l'une d'elle, Aurora Van Dreiknoff, mis au point un petit groupe dans lequel les maîtresses cruelles pouvaient se réunir afin de retrouver ce qu'elles adoraient : Humilier une esclave, quitte à la violer, au cours d'un petit cérémonial. Ce fut alors le début d'une secte nommée la Triade, car les femmes aux rôles les plus importants dans ce groupe n'étaient que trois.
La fondatrice de tout cela était bien évidemment mademoiselle Van Dreiknoff. Elle fut secondée par Kumiko Matsuo, une femme qui faisait partie des rares futanaris de l'île, et était réputée pour le soutien qu'elle fournissait à divers organismes, ainsi que pour sa manière de mâter les rebelles. La troisième de ce trio était Violette Von Tamarang, une riche héritière connue sur toute l'île pour sa façon de briser les esclaves récalcitrantes.

Peu à peu, d'autres femmes ont rejoint leurs rangs, de leur propre chef ou bien directement invitées par l'une de ces trois femmes. Iva disparut, mais fut remplacée par Kumiko Matsuo, elle aussi une futanari, qui avait l'opportunité de leur fournir des esclaves et/ou de repérer de futures membres grâce à son travail au marché aux esclaves, et qui était elle aussi réputée pour sa façon de mâter les rebelles.

Leur but était simple. Elles voulaient découvrir le "plaisir ultime" grâce à une mystérieuse déesse, et tentaient d'y accéder en enlevant des esclaves et en abusant de leurs corps toute une nuit durant, voire plus, les vulgarisant en un simple objet de plaisir. Bien entendu, pour préserver leurs identités, les membres de la secte étaient systématiquement masquées. De plus, les viols étaient exécutés selon une cérémonie plus que planifiée et des plus symboliques.

Bien évidemment, si une des femmes désobéissait aux ordres de membres plus haut placées qu'elle dans la secte, elle devait être punie. Les punitions étaient alors des plus imaginatives. Elles allaient de la simple ceinture de chasteté à l'humiliation par une esclave, en passant par l'excitation extrême sans pouvoir atteindre la jouissance.

Sur l'île, cette secte agit dans l'ombre, pour ne pas se faire repérer. Mais elle se fait parfois remarquer par des actions "coup d'éclat", telles que l'enlèvement et la séquestration de certaines maîtresses, ou l'humiliation publique de femmes haut placées dans la société d'YS. Mais en dehors de ces actions "coup de poing", il est quasiment impossible d'avoir des informations sur cette Triade, et très difficile d'en être membre.
« Modifié: 27 février, 2015, 22:39:48 par Lady Lyndis »